1. Les Racontars Autour de l’Attrition Linguistique

L’attrition linguistique est un phénomène bien réel, capable de nous faire perdre peu à peu notre langue maternelle. Mais attention, ne nous laissons pas emporter par les racontars autour de cette thèse. Ce n’est pas parce qu’on vit dans un autre pays qu’on va instantanément oublier notre première langue. C’est un processus graduel, qui se produit lorsque nous sommes constamment immergés dans un environnement où notre langue maternelle n’est pas dominante.

2. Cas Réels : Ces Expatriés qui ont Oublié Leur Langue d’Origine

Il y a de nombreux témoignages d’expatriés qui ont fini par oublier leur langue d’origine, ou du moins, la parlent avec difficulté. Un exemple frappant est celui d’un expatrié japonais en France qui avoue ne plus réussir à construire des phrases complexes en japonais. Ces cas bien qu’exceptionnels ne sont pas anodins, ils mettent en lumière la fragilité de nos compétences linguistiques face à l’exil.

3. Stratégies pour Préserver et Cultiver Votre Première Langue à l’Étranger

N’en déplaise aux oiseaux de mauvais augure, nous ne sommes pas condamnés à oublier notre langue maternelle. Loin de là. À condition d’adopter certaines stratégies, nous pouvons préserver et même cultiver notre première langue à l’étranger. Voici quelques pistes :

  • Pratiquez régulièrement : discutez avec des amis ou de la famille dans votre langue maternelle, lisez des livres ou encore écoutez des œuvres musicales ;

  • Impliquez vos enfants : si vous avez des enfants, parlez-leur dans votre langue maternelle. C’est une manière de transmettre votre héritage culturel à vos enfants et de garder votre langue vivante ;

  • Utilisez des outils technologiques : les applications d’apprentissage de langues, les films en version originale ou encore les discussions en vidéo peuvent vous aider à maintenir votre langue maternelle.

Alors, loin d’être un mythe, la perte de la langue maternelle est une réalité choc. Mais elle n’est pas une fatalité. Nous avons la capacité de préserver notre langue maternelle face aux défis de l’expatriation. Il suffit d’un peu de motivation et de stratégie.